Depuis plusieurs années, les enseignes ne manquent pas d’idées pour réenchanter l’expérience client : robots, miroirs connectés, drones, réalité augmentée, tout ce qui permet de faire naître un sentiment d’admiration du consommateur envers la marque est bon à prendre, surtout si cela fait vendre !

Aussi, toutes ces innovations ne sont-elles pas en train de tourner autour d’un sujet central, inaccessible et irréfutable ? Oui, en effet, nous parlons d’aide au choix, d’aide à l’achat afin de mieux conseiller le client ! Pouvoir présenter « 300 poêles à bois » de manière virtuelle dans un magasin qui n’en comporte que deux, c’est fantastique ! Le client peut enfin visionner, grâce à une tablette ou son smartphone, tous les poêles à bois du catalogue mais, une question subsiste : si j’ai à disposition ces 300 produits, quels sont les critères qui vont me permettre de ne pas passer à côté de celui qu’il me faut ? Comment vais-je avoir conscience de tous mes besoins et usages car, comme le dit Howard Moskowitz :

l’esprit ne sait pas ce que veut la langue

Par ailleurs, la réalité augmenté présuppose d’avoir à disposition une tablette, un smartphone de qualité et assez puissant pour diffuser les informations en temps réel

Aujourd’hui le consommateur est déjà équipé. » En effet, la caméras de n’importe quel smartphone un peut haut de gamme suffit déjà à faire de la réalité augmentée

Mais est-ce que dans les usages, emporter sa tablette pour faire ses courses est vraiment pratique ? Ne crée-t-on pas, avec la réalité augmentée, un gadget, somme toute très séduisant mais qui, avec le recul, ne fait que mettre de côté nos besoins en enrobant joliment la réalité ?

Lire l’article : www.usine-digitale.fr

soyooz, vite, une démo