Les Advisers, ces nouveaux supers consommateurs, sont en passe de devenir les ambassadeurs des marques en servant d’amplificateur de messages … Aussi, se servir d' »influenceurs » est porteur car cela démultiplie la visibilité des produits, mais qu’en est-il de la relation avec l’internaute ?

Selon une étude Kantar Media, la France compte 15 millions d’Advisers. Méga-consommateurs, ils commentent les produits, les marques, les contenus culturels sur les plateformes dédiées et sur les réseaux sociaux. Une aubaine pour les marques, pourvu qu’elles les cernent bien.

Je m’appelle Yannick et je recherche un four micro-ondes. Qu’elle est la probabilité pour que je retrouve mon profil auprès d’un de ces Advisers ? En effet, chaque internaute se retrouve constamment devant l’éternel problème : « ce produit est -il fait pour moi ? » Et là, le doute l’habite, comment faire le bon choix ? Si ces advisers volent à la rescousse des internautes perdus, ils n’offrent qu’une partie de la réponse. Si un des advisers me dit que c’est le Proline 5512 qu’il me faut, comment peut-il avoir pris en compte tous les paramètres de mes besoins, tous les paramètres techniques des catalogues produits (il y en a 947 chez CDiscount !) et, enfin, comment puis-je lui exprimer tous mes besoins vu que je n’ai pas conscience de tous … ?

Les enseignes cherchent des solutions pour aider les clients perdus et, c’est normal ! Mais l’heure n’est plus aux avis clients qui sortent de nulle part, mais à l’expérience personnalisée.

45% des Advisers déclarent aimer faire du lèche-vitrine et flâner dans les magasins. 30% apprécient fréquenter les grandes surfaces sans nécessité d’achat et 48% apprécient de pouvoir « faire de plus en plus de choses » dans les grands magasins. 72% d’entre eux voient en internet la possibilité de s’entraider, de trouver des réponses à leurs questions

Tout ceci est très bien, mais seriez-vous capables, en flânant dans les magasins, d’ingurgiter toutes les fiches techniques et de les retranscrire de manière impartiale ? C’est toute la démarche de soyooz, car, ne nous mentons pas, un être humain est plus que limité pour traiter un nombre de données si élevé. Par exemple, nous avons expertisé 900 bouteilles de vins pour la Foire Aux Vins de Carrefour, aucun être humain ne peut savoir qu’elle bouteille correspond à son goût de manière objective … La preuve en image !

tchat d'advisers

Aussi, il est important que les marques ne succombent plus aux sirènes de l’influenceur pour offrir, à leurs clients, de vraies solutions d’aide à l’achat … .

Lire l’article : www.influencia.net

soyooz, vite, une démo